Les professeurs du club

Patrice Camozzo

Directeur technique et professeur

J’ai débuté le judo au club de Saint-Pierre de Chandieu à l’âge de 3 ans avec Ivan Espel puis Fabien Camuzet. La philosophie de mes deux premiers professeurs a marqué toute ma vie de Judoka.

Mon enseignement est aujourd’hui inspiré de cet apprentissage. Le judo est bien plus qu’un sport, c’est une école de vie, une famille. Le résultat sportif n’est pas le plus important. L’apprentissage du code moral et le vivre ensemble sont les choses les plus importantes de cet enseignement.

A 14 ans, je signe au Club de Corbas et intègre le Sport-Etude de Grenoble. J’obtiens deux médailles nationales en Cadets et Juniors.

A 18 ans, j’ai l’extrême privilège de découvrir L’INSEP, temple de l’équipe de France. Je suis alors recruté par le Racing Club de France avec lequel je suis devenu champion de France Junior.

Pendant 6 ans, je partage les entraînements de David Douillet et d’autres champions Olympiques.

En 2005, je rejoins le COS Judo pour aider Michel NOWAK. Il finira d’achever ma formation d’entraîneur. Je reste 7 ans au club avant de le quitter pour ouvrir mon entreprise. Malgré cela, je continue à entraîner dans un dojo privé et je poursuis mon entrainement de judoka. Cela m’amènera à remporter le titre de Champion du Monde Vétérans.

En 2016, je vends mon entreprise et je rejoins le COS Judo. Attaché au club,  j’accepte avec grand plaisir la mission qui m’est confiée.

Aujourd’hui, j’œuvre activement pour dispenser mon savoir mais surtout développer l’esprit familial que j’ai connu dans mon enfance.

Quel est le rôle du Directeur Technique ?

Je suis le garant technique de la volonté de M. Philippe SALINI (Président du COS Judo) et du comité directeur mis en place. Nous avons tracé une ligne de conduite depuis la saison 2016-2017.

Cette saison -2020/2021-. Le club dépasse les 700 adhérents, les passerelles entre nos cours Éveil – Baby Judo – Judo et Haut-Niveau sont en place et fonctionnent parfaitement. Les enfants suivent un cheminement permettant une évolution progressive et plus adaptée aux envies de chacun.

Contenus Pédagogiques :

Une philosophie commune d’enseignement doit exister entre tous les professeurs.Je veille à ce que chacun reste très libre dans le respect des objectifs communs. La communication et la complémentarité avec Christophe Valadou, Baye Diawara, et Vincent Massimo sont permanentes.

Jeunes Athlètes Prometteurs :

Les résultats nationaux acquis seulement 2 ans après la mise en place de notre projet technique ont validé nos choix et nous incitent à persévérer.

Le recrutement de Cédric Caillon professeur diplômé et compétiteur de Haut-Niveau, s’inscrit dans cette démarche. Il aura en charge le suivi spécifique et quotidien des judokas inscrits dans les structures fédérales d’entrainement : Pôles Espoirs ou Pôles France (Technique-Physique-Scolaire-Organisationnel).

Il complétera l’encadrement de nos nombreux athlètes en compétitions comme sur les stages départementaux.

Ce projet doit se pérenniser et devra s’adapter à la performance de chacun de nos athlètes, le Club s’engage sur ce projet, et mettra à ma disposition un budget dédié à son soutien.

Stages :

Dans mon parcours de judoka, les stages ont été des éléments fédérateurs de mon plaisir à pratiquer le judo. On apprend plus de choses, on se fait de vrais amis et on découvre ses professeurs sous des aspects différents. Cela nous lie à eux durant toute notre vie.

Les stages sont des moments privilégiés, pour leur réussite ils doivent être réactualisés constamment et porteurs de nouvelles activités, de nouvelles destinations, tout en conservant des coûts d’inscription compatibles avec nos familles. Pour l’organisation et la programmation de chaque stage, je consacre énormément de temps.

Les stages vont donc être un axe de développement au Cos Judo.

Vie associative :

Entouré d’une équipe dirigeante dynamique, motivée et imaginative nous travaillons à mettre en place des activités fédératrices pour les enfants et les familles : Barbecue-Soirée Dansante-Pique-Nique-Sorties vélos-Parc d’Attraction.

Projet Scolaire :

Soutenu par la Ville, notre action dans les écoles est aujourd’hui bien rodée et fonctionne à merveille. Avec Serge Vince et en collaboration complète avec les services de l’Éducation Nationale nous avons développé un projet qui est soutenu par l’ensemble des enseignants des écoles élémentaires partenaires sur cette action.

Le COS Judo veille à sa continuité et son développement afin qu’un plus grand nombre d’élèves puissent bénéficier de cette action

Projet Féminin :

Soutenu par la Ville et la FFJDA le projet Féminin est placé sous la responsabilité de Johann Roux. Je participe à sa programmation et aux choix des orientations pour développer ce projet.

Cette saison nos 211 féminines représentent 30% de nos adhérents, elles étaient 11% en 2014. Nos féminines sont des actrices importantes de notre club et un axe de croissance que nous comptons voir progresser.

Dans cet esprit de fidélisation il était important d’y intégrer un cadre féminin.

Dès la saison prochaine Morgane Le Glaunec, professeur diplômé prendra en charge le suivi spécifique de notre groupe féminin sur le plan Sportif comme Humain.

Vincent Massimino

Je m’appelle Vincent Massimino, j’ai débuté le judo à l’âge de 5 ans  au CS Cadeneaux judo, club familial  d’environ 150 licenciés où mon père pratiquait ce sport depuis tout jeune.

Le judo a guidé mon enfance et mon adolescence tant par son code moral que par les règles de savoir vivre ensemble que m’a inculqué mon entraineur.  Le judo compétition a aussi  joué un rôle important dans ma vie de judoka car il m’a permis de connaitre et repousser mes limites, mais aussi de me fixer des objectifs.

A l’âge de 17 ans je suis rentré à l’INSEP ou j’y ai passé quinze années.

Au cours de ces années, j’ai été champion de France et champion d’Europe -23 ans.  J’ai aussi eu la chance de représenter la France partout dans le monde.

En 2016, j’ai mis un terme à ma carrière d’athlète pour me consacrer à mon rôle d’entraineur.

Aujourd’hui, je souhaite apporter mon expérience du judo de haut niveau aux athlètes du club de Sartrouville où je suis licencié depuis 7 ans et pour lequel j’ai combattu durant de nombreuses années.

Entraîneur groupe haut niveau

Depuis deux ans, le COS judo m’a nommé entraineur du groupe haut niveau, au cours des différentes discussions avec mon directeur technique haut niveau nous avons mis en place des axes de fonctionnements et de professionnalisations.

Suivi technique et physique de nos sportifs

Pour l’amélioration technique de nos judokas j’ai mis en place des séances individualisées une à deux fois par semaine. Au cours de ces séances nous travaillons les petits détails techniques qui une fois assimilés peuvent apporter une énorme différence aux résultats des combats.

Pour améliorer la forme physique de nos sportifs, j’encadre quatre fois par semaine, dans une une salle de sport, des séances de préparation physique. Nous travaillons la musculation, le cardio et la vitesse.

Suivi en compétition et stage

Après avoir fait la planification des compétitions et des stages avec mon directeur technique, j’ai la charge d’accompagner mes athlètes en France et dans le monde pour rencontrer les meilleurs judokas français et mondiaux.

Relation haut niveau-club

Les athlètes du haut niveau s’entrainent à l’INSEP. Ils sont souvent en déplacement. Toutefois, il me semble important qu’ils soient présents aux cours des jeunes judokas pour apporter leur connaissance et leur expérience aux autres

Les athlètes du HN peuvent alors donner des conseils à nos jeunes licenciés et partager quelques randoris.

Christophe Valadou

Professeur et responsable du judo adultes loisirs –  Ne-Waza et du projet « Jeun’Handi »

J’ai débuté le judo en 1978 au club du Chesnay. Très vite, j’ai su que j’en ferais mon métier. J’ai donc passé mon BEES 1er degré option handicaps (saison 1993/1994) dans le centre de formation d’Orléans.

Après mes titres de champion des Yvelines (dont un doublé en junior 1ere année et en seniors), mes places de 3ème au championnat Inter-régional, un titre de champion d’Ile de France par équipe de 7 (excellence) et mes sélections aux championnats de France, j ai décidé de me consacrer pleinement à l’enseignement du judo. J’ai fait ce choix au dépends de ma carrière sportive car mes horaires de cours ne me permettaient plus de m’entraîner aussi assidûment que cela l’exigeait.

Avec la saison 2017-2018, j’intègre l’encadrement du COS judo. Depuis 2 saisons, nous avons décidé avec Patrice de diversifier notre « offre » de cours pour nos adhérents en créant une section Jujitsu FIGHTING (combat) et NE-WAZA (sol), elle remporte un franc succès puisque nous avons eu dès la première saison un champion de France cadet et un vice-champion de France junior (LUCAS GRIDAINE).

Pour cette 2ème saison nous comptons 8 qualifiés au championnat de France cadet et nous avons noté une très nette progression de nos jeunes dans la partie ne-Waza en judo avec très belles victoires et surtout extrêmement bien construites sur les différents tournois et championnats auxquels nous participons. Le judo commence debout et se termine toujours au sol.

Référant du cours taïso, méthode douce de remise en forme japonaise, je vous accueille dans la joie et la bonne humeur pour travailler seul ou à deux et avec ou sans matériel les différents groupes musculaires ciblés à chaque séance. Ce cours en constante augmentation permet à chaque participant de travailler et d’évoluer à son rythme et en fonction de ses capacités physiques.

Je suis également responsable de la formation kata. Partie indispensable dans l’obtention de la ceinture noire et des autres dan. Pratiqués avec sincérité, les kata permettent à chaque judoka d’acquérir les bases techniques fondamentales et indispensables à la construction d’un judo personnel et complet. Une pratique régulière est un moyen sûr de progresser en judo.

De plus, de part ma formation et 4 années d’expérience à Orléans et Plaisir, je suis habilité à enseigner le judo aux personnes en situation de handicap. Depuis quelques saisons, le COS Judo s’est engagé pour mettre en place un projet vers les jeunes en situation de handicap. Pour nous, à aucun moment il n’a été question de créer des cours pour « handicapés ». Nous avons donc recherché comment nous pouvions intervenir pour proposer un projet d’intégration des jeunes en situation de handicap. Durant la saison 2019-2020 comme pour chacun de nos projets nous avons recherché localement un partenaire tout aussi engagé que nous envers un objectif commun. Début septembre 2020 en partenariat avec la Ville et l’IME « le chemin des Lauris » de Sartrouville, nous allons proposer une période plus ou moins longue, en fonction des qualités et capacités de chacun, à deux groupes de jeunes en situation de handicap 6 jeunes de -14 ans et 6 ados de 14 et plus, d’apprendre les règles et les bases de la pratique du judo en groupe. Dès que cela sera possible et dans un but d’intégration sociale, nous leur ouvrirons les portes du dojo pour les incorporer dans nos cours. Ils bénéficieront alors au COS judo, à leur niveau, mais comme toute personne valide, d’une pratique sportive régulière.

Cédric Caillon

Professeur et athlète

J’ai débuté le judo au club d’Echiré à l’âge de 8 ans avec Olivier Duflou pendant 4 ans puis Gérald Ardanuy et Jean-François Chefumbrun pendant 4 autres années. La philosophie de mes premiers professeurs a marqué toute ma vie de Judoka. J’ai appris à aimer le judo tant pour ses valeurs que pour son aspect compétitif.

A 16 ans, je signe au Judo club Niortais pour pouvoir progresser dans ma passion. J’obtiens mon deuxième dan et de nombreuses médailles en tournois nationaux.

A 20 ans, je signe au JJJ Poissy qui me permettra de m’entraîner à l’ij puis à l’INSEP et de passer mes diplômes de professeur de judo. C’est depuis cet instant que j’ai décidé de me consacrer à 100% dans le judo.

Mon enseignement est aujourd’hui inspiré de cet apprentissage. Pour moi, le judo est bien plus qu’un sport, c’est une passion et une seconde famille. Lorsqu’on se sent bien on progresse et c’est pour cela que j’ai besoin d’un club où il y a une bonne ambiance, pour mes performances personnelles, pour mon bien être personnel mais aussi pour pouvoir transmettre à travers mes propres valeurs. Quand toutes ces conditions sont réunis je n’ai même pas l’impression de travailler, je m’amuse et je souhaite à chacun de trouver son domaine où il peut vivre tout en s’amusant.

Aujourd’hui, je partage les entraînements de Teddy Riner et d’autres champions Olympiques sur les tatami de l’INSEP et traverse le monde pour des compétitions et transmet mon savoir et mes valeurs à ceux qui le souhaitent.

Baye Diawara

4ème Dan – Responsable Eveil-Motricité et Baby-Judo

Intervenir dès le plus jeune âge est un privilège pour moi. Sur les deux premières années on peut parler d’apprentissage de la motricité, de l’équilibre, mais aussi d’intégration sociale avec ses partenaires dans des exigences nouvelles réglées par le code moral du judo. Tout s’organisant dans une ambiance ludique propice à l’adhésion du groupe.

Ma proximité avec les jeunes judokas et leurs parents est fondamentale pour la poursuite sur le tatami des futures ceintures.